Photos Crowdsourcing

Blog

Crowdsourcing, le nouvel eldorado des entreprises ?

Selon Wikipédia, « Le crowdsourcing, (en français externalisation ouverte ou production participative), est l’utilisation de la créativité de l’intelligence et du savoir-faire d’un grand nombre de personnes, en sous-traitance, pour réaliser certaines tâches traditionnellement effectuées par un employé ou un entrepreneur. (…) Dans certains cas, la « foule » des participants volontaires offre généreusement ses compétences, ses données ».

Le mécénat/bénévolat de compétence : une forme de crowdsourcing

Le mécénat et le bénévolat de compétence peuvent très bien entrer dans cette définition. Ce type de programmes permet en effet aux salariés de mettre leurs compétences professionnelles ou personnelles à la disposition d’associations à but non lucratif. Les salariés proposent leurs compétences à titre bénévole sur leur temps de travail dans le premier cas, ou en-dehors dans le second.

Entreprises, salariés, associations : tous gagnants

De plus en plus d’entreprises recourent à ces programmes qui fédèrent les collaborateurs bien plus que ne le fait le mécénat financier. En effet, ils renforcent la cohésion d’équipe, mobilisent les collaborateurs avec une action positive sur l’image de l’entreprise. Côté salarié, offrir ses compétences lui permet de s’épanouir sur le plan personnel, de vivre de nouvelles expériences ou encore de s’ouvrir à de nouvelles réalités. Côté associations, bénéficier de compétences professionnelles, souvent pointues, est un apport à la fois financier et humain quand dans le même temps leurs subventions se réduisent toujours plus.

Le crowdsourcing : de multiples formes pour mobiliser les ressources internes et externes

Le crowdsourcing peut cependant prendre bien d’autres formes puisqu’il permet également d’associer les collaborateurs au développement de l’entreprise : identification d’idées innovantes par le biais de boîtes à idées, d’appel à projets (ou à participation) internes. Il s’agit ainsi d’un nouvel outil au service des ressources humaines. On pourrait même parler ici de « richesses humaines » !

Les clients eux aussi ont un nouveau rôle à jouer : grâce à l’open innovation (ou innovation ouverte) ils peuvent désormais donner leur avis, tester des produits ou des services, partager des savoirs et des savoir-faire, voire même des innovations.

Le développement du crowdsourcing peut se rapprocher de celui du crowdfunding en ce sens qu’il répond à une tendance et à une attente sociétale forte de quête de sens. Complémentaires, ces deux outils semblent désormais être des leviers essentiels dans la mobilisation de l’ensemble des parties prenantes de l’entreprise.

Version anglaise

TAGS: , ,

0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*